Point Culture - Le Torii

Yaho mina !

Comme vous le savez, Club-Manga n'est pas uniquement consacré aux Animes / Manga. On discute de tout sujet qui s'apparente à la culture japonaise dans sa globalité. Aujourd'hui, au programme de ce premier point culture : Le Torii.

Le Torii est l'un des symboles qui caractérisent le plus le Japon. Si je vous montre une photo de Torii, nul doute que vous allez faire le lien avec le Japon et peut-être sa religion : le Shintoïsme (peut-être un futur point culture ? )

Avant d'entrer de ces détails, nous allons faire un petit détour dans le temps.

L’origine du Torii

Les premières traces des Toriis au Japon remontent à l'ère Heian. Bien évidemment, nous ne connaissons pas tous par cœur l'histoire du Pays au Soleil levant donc voici un magnifique schéma fait par mes soins :

 

La précision « apparition au Japon » n'est pas anodine car les premiers vestiges ne viennent pas directement du Japon. Leurs sources se situeraient au Népal et en Inde avec l'inspiration des Toranas bouddhistes :

Ces portails servaient à délimiter l'accès entre l'extérieur et le lieu sacré.

Originellement, ces lieux sacrés étaient entourés de poteaux reliés entre eux par une corde. Afin de laisser passer le prêtre, cette code a été rehaussée entre deux poteaux ce qui constitue l'ancêtre du Torii. C'est par la suite que la corde fut remplacée par deux linteaux de bois pour donner cette forme caractéristique.

La symbolique du Toriis

Le mot « Torii » trouve son sens dans une vieille légende shintoïste liée à Amateratsu, la déesse du soleil. Susano, le Kami des tempêtes et du vent était en conflit avec Amateratsu sur le devenir de la Terre. Afin d'imposer sa volonté, Susano décida de s'unir de force avec Amateratsu qui, pour se protéger, s'enferma dans la grotte « Ame no iwa ya » qu'elle scella d'un rocher. Cette situation plongea la Terre dans l'obscurité. Cette situation désolait les Kamis qui supplièrent au Kami du soleil de revenir sans succès. 

C'est alors qu'un conseil des Kamis se tint et une des solutions fut de ramener le plus grand notre de coqs pour éveiller la curiosité de la déesse. Pour placer ses coqs, les Kamis construisirent un grand perchoir en bois, deux poteaux et un linteau. Une fête eut lieu devant la grotte rassemblant les huit cent mille Kamis. Tous crièrent qu'un Kami était plus noble qu'Amateratsu. Cette dernière intriguée entrouvrit le rocher et vit effectivement un Kami plus noble. Elle sortit prise de curiosité et de jalousie. En regardant plus en détail, il s’agissait de son propre reflet dans le miroir céleste. Avant qu'elle ne reparte, les Kamis fermèrent l'accès grâce à une corde de paille de riz. Susano fut banni et la lumière d'Amateratsu brilla à nouveau sur le monde.

Littéralement, le mot Torii veut dire « là où sont les oiseaux/coq». La fonction première du Torii est d'être un portail sacré que l'on travers avant de rejoindre généralement un sanctuaire shintoïste ou bouddhiste. La couleur rouge des Toriis permettrait de repousser les esprits et aurait apparemment des vertus de protection contre la corrosion.

Aujourd'hui, l'endroit qui semble le plus iconique pour le Torii est l'allée de Toriis du Fushimi Inari-taisha. Afin d'accéder au sanctuaire dédié au Kami Inari, il faut passé une allée sur laquelle sont alignés plusieurs milliers de Toriis.

Résultat de recherche d'images pour "torii du Fushimi Inari-taisha"

J'espère que vous aurez appris plus de choses sur les Toriis ! N'hésitez pas à me donner votre avis sur ce premier Point Culture. Je vous invite même à me proposez la thématique du prochain article

Les sources de l'article


Fiyery
De rien, ça fait plaisir de partager et d'apprendre aussi car je ne savais quasiment rien avant d'écrire l'article :D

Je trouve que c'est une excellente idée pour le "Otaku", ça fera aussi un bon lien avec la culture japonaise !
Toto
Merci pour les infos ! Je ne connaissais pas du tout !

Et si on venait sur le fameux mot qu'est "Otaku" ? :p
Car apparemment c'est mal vu d'en être un au Japon, alors qu'en France, tout le monde se met en valeur en étant un "Otaku"